drapau.jpg

 

Get Adobe Flash player

OBJECTIFS VISES

Au regard des 5 priorités de la stratégie d’internationalisation et de modernisation de l’enseignement supérieur, notre stratégie reconnait pleinement la place et le rôle des personnels des établissements de formation, des étudiants, desprofessionnels et des structures de l’action sociale et médico-sociale. Elle contribue à :

1. Augmenter les niveaux de qualification pour former les diplômés et les chercheurs

  • Soutenir la pratique de langues étrangères (enrichissement des références, contributions à des productions internationales)
  • Acter les reconnaissances qualifiantes des parcours (ECTS, validation des apprentissages non formels et informels-VAE)
  • Développer des parcours individualisés Européens d’apprentissage et de qualification

2. Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur

  • Clarifier la lisibilité et les correspondances, des programmes et des contenus réalisés dans des établissements distincts(contrats d’études, publicité des enseignements et des évaluations, soutient aux mobilités)
  • Acter les reconnaissances qualifiantes des parcours (ECTS, validation des apprentissages non formels et informels-VAE)
  • S’inscrire dans des réseaux entre EES et établissements sociaux et médico-sociaux (stages)

3. Relever la qualité

  • Construire des postures d’action maitrisées, et savoir porter un regard critique sur les dispositifs et les pratiques, grâce aux échanges d’expériences et aux approches comparatives formateurs et formés, (référentiels théoriques et pratiques,registres linguistiques, populations et politiques publiques)
  • Construire, ajuster et négocier des programmes communs de formation
  • Construire et partager des critères d’évaluations (des étudiants et des dispositifs)
  • Formaliser des conventions de coopération et des contrats de mobilités
  • S’inscrire dans des réseaux entre EES et établissements sociaux et médico-sociaux (tuteurs, évaluation)
  • Partager des critères d’évaluations (étudiants et dispositifs)

4. Faire les liens entre enseignement supérieur et recherche

  • Développer des capacités d’innovation en proposant des espaces d’expérimentations (ateliers, séminaires, modules communs, stages, TIC)
  • Formaliser les connaissances et les méthodes par la présentation dans des colloques, workshop, articles…

5. Améliorer la gouvernance et le financement

  • S’engager dans des actions en lien avec des programmes inter-régionaux
  • Développer des partenariats locaux et internationaux (mutualisation, dématérialisation)